Vous êtes ici : Les dossiers autour de la maison > Finance > Les bonnes questions à se poser avant de contracter un crédit immobilier

Les bonnes questions à se poser avant de contracter un crédit immobilier

Envisager de contracter un prêt immobilier est un acte important. Pour éviter d’essuyer un refus de la part de votre banquier, vous devez faire le point sur votre situation et votre profil. Voici une liste de questions que vous devez vous poser.

obtenir un prêt immobilier

Ai-je un bon profil pour accéder à un prêt immobilier ?

Pour mettre toutes les chances de votre côté et obtenir l’accord de votre banque pour votre crédit immobilier, vous devez lui montrer votre fiabilité. Déjà par rapport à votre situation professionnelle, il est toujours préférable d’avoir un contrat à durée indéterminée, permettant à la banque d’être rassurée sur vos capacités de remboursement. De même, votre taux d’endettement ne doit pas aller au-delà des 33%, sans quoi il sera difficile d’obtenir le prêt.

La question de l’apport personnel est aussi très importante. Il s’agit de votre contribution financière dans le cadre de ce projet immobilier. Sachez que la banque ne finance pas l’intégralité de ce dernier. Il existe des charges que vous devez payer vous-même. Cet apport peut provenir de prêts aidés ou d’épargne personnelle. Il montre aussi à l’organisme financier que vous êtes quelqu’un capable d’épargner et qui sait gérer ses finances correctement. Enfin, démontrez à votre banque une situation financière saine en prouvant que vous n’avez pas cumulé les découverts ces dernières années. Vous devez montrer une bonne solidité vis-à-vis de votre budget.

Quels sont les différents taux proposés ?

Vous avez le choix entre trois types de taux. Le plus classique et le plus sécuritaire est représenté par le taux fixe. C’est le choix à adopter si vous voulez savoir où vous mettez les pieds. Les mensualités restent les mêmes tout au long du prêt avec celui-ci. Autre possibilité : le taux variable qui peut augmenter ou baisser durant la durée du crédit (pour en savoir plus, voir Le Mag de l'Immobilier). C’est une offre risquée, car si la hausse est importante, vous devrez payer cher votre emprunt tous les mois. Mais si vous êtes joueur tout en ne voulant pas prendre trop de risques, optez pour le taux variable capé dont la hausse est préalablement fixée par un plafond.

Quels sont les détails auxquels je dois prêter attention avant de souscrire ?

Avant de signer, vous devez prêter une attention particulière à différents détails de votre prêt. En principe, la banque doit vous remettre une fiche d’information précontractuelle qui inclut un lot d’informations dont la nature du crédit, le taux d’intérêt, le coût, la durée, les assurances, les frais de dossier ou encore les échéances de remboursement. La fiche mentionne aussi le Taux Annualisé Effectif Global qui offre un aperçu du coût total de l’emprunt puisqu’il inclut le taux nominal, le coût des assurances et les frais en tout genre.

Dois-je m’acquitter de frais supplémentaires ?

La réponse est oui. Et d’ailleurs, vous devez vous y préparer au moment de souscrire. Parmi les frais supplémentaires figurent ceux dédiés à l’agence qui équivalent à 5 à 10% du coût de l’opération. Il existe aussi les frais de notaire qui valent en moyenne 8% du prix de la maison à acquérir.

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Poster un commentaire

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : YD8ecM

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Continuez votre lecture