Vous êtes ici : Les dossiers autour de la maison > Construction > Poser des chauffages électriques en neuf ou remplacement : conseils et coût

Poser des chauffages électriques en neuf ou remplacement : conseils et coût

Vous envisagez de remplacer vos anciens radiateurs par des modèles récents ou de faire poser des chauffages électriques performants dans votre nouveau logement ? Pour bénéficier des atouts de cette énergie de plus en plus onéreuse, il convient de faire les bons choix en termes de matériel, d’équipement et de gestion. Suivez le guide.

Chauffage électrique : avantage ou inconvénient ?

Faire le choix du chauffage électrique pour votre habitation présente certains avantages. L’investissement est faible et la pose d’un radiateur est facile et à la portée de tous. Ce type d’appareil a une bonne durée de vie et ne nécessite aucun entretien une fois en place. Dans le cas de radiateurs à inertie, vous disposez d’un bon confort thermique. Le GIFAM a publié une étude révélant que le remplacement d’un radiateur électrique ancien par un modèle récent peut générer jusqu’à 30 % d’économie d’énergie.

En revanche, le coût de l’énergie peut être prohibitif pour une installation de chauffage électrique dans une maison mal isolée sachant que ce type d’énergie n’est pas éligible aux aides financières. La perte de chaleur occasionnera une consommation plus importante qui fera ainsi grimper le montant de la facture d’énergie. En outre, le confort thermique sera insuffisant avec un modèle de radiateur de type convecteur. Enfin, l'électricité étant essentiellement d'origine nucléaire, elle fait courir des risques environnementaux tant que le problème des déchets nucléaires ne sera pas réglé, d'une part, et d'autre part, son prix ne va faire qu'augmenter dans le futur du fait des investissements destinés à démanteler certains réacteurs ou à prolonger leur durée de vie, à gérer le stockage des déchets, à prévenir tous risques d’accident majeur.

Comment choisir le bon radiateur électrique ?

Face aux nombreux modèles de chauffages électriques présents sur le marché, il peut être difficile de savoir pour quel type opter. Vous trouverez trois grandes catégories : les convecteurs, les radiants et les planchers chauffants. Pour faire le meilleur choix, estimez vos besoins en matière de confort thermique et choisissez la technologie la plus adaptée.

Les convecteurs électriques

Ce type de chauffage utilise la convection en chauffant l’air frais au moyen d’une résistance. Si son prix d’achat est faible, il n’apporte aucun confort thermique. La chaleur monte au plafond et vous oblige à augmenter la température pour ressentir un peu de confort, ce qui provoque une surconsommation et assèche l’air.

Le système soufflant, utilisé pour les sèche-serviette, diffuse la chaleur au moyen d’un système de ventilation qui fait circuler l’air pour chauffer la pièce rapidement. La diffusion étant forcée, ces modèles conviennent aux pièces dont l’utilisation est brève pour une chauffe rapide et non prolongée.

Les radiants classiques

Ces types de radiateurs utilisent le phénomène de rayonnement pour réchauffer votre intérieur. Il ne s’agit plus de réchauffer l’air directement, mais de chauffer une plaque d’aluminium qui diffuse ensuite sa chaleur en douceur. Cette chaleur plus agréable constitue aujourd’hui le minimum de confort attendu d’un chauffage électrique.

Les radians à inertie

Les radians à inertie fluide fonctionnent au moyen d’un fluide caloporteur qui est chauffé avant de rayonner. L’inertie permet d’éviter les marche/arrêt incessants et diffuse une chaleur douce. Pour un prix équivalent aux radians à énergie sèche, ils nécessitent l’intervention d’un professionnel en cas de panne et le dépôt chez un collecteur de fluide lorsqu’il est en fin de vie, en raison de son système peu respectueux de l’environnement.

Les radians à inertie sèche sont tout aussi confortables. Ils fonctionnent au moyen d’un matériau accumulateur qui restitue doucement sa chaleur. L’inertie du matériau en fait un modèle plus fiable. La masse de l’appareil impacte le confort thermique de vos pièces et les modèles à inertie en fonte ont démontré un meilleur rapport qualité/prix.

Les radiateurs à double corps de chauffe

Ces modèles combinent une façade rayonnante et un matériau accumulateur. Ainsi, la montée en température est rapide et le confort thermique est supérieur. En revanche, leur prix élevé peut être un frein.

Les radiateurs à infrarouges

Ces radiateurs réchauffent au moyen de rayons infrarouges. Leur chaleur est importante et agréable. Ils sont parfaits pour réchauffer rapidement une salle de bain par exemple, mais leur effet nécessite d’être dans le champ de vision de l’appareil et la chaleur disparait dès qu’ils sont éteints.

Le plancher chauffant électrique

Ce système est très confortable et chauffe sur une grande surface. En revanche, la régulation de la chaleur est plus complexe. Un décalage s’opère entre l’allumage et le ressenti réel de la chaleur et la distribution de la température est difficilement réglable.

Poser son chauffage électrique soi-même

La pose d’un radiateur électrique est relativement simple dans la plupart des cas. Néanmoins, il importe de respecter quelques consignes essentielles.

  • Dans le cas d’un remplacement, il est plus simple de conserver les mêmes emplacements que ceux de vos anciens modèles. Vous éviterez ainsi une quantité de petits travaux et de réglages non négligeables.
  • Respectez la norme C15100 en termes de règles de sécurité des installations à basse tension. Pensez à couper le courant au préalable et suivez scrupuleusement les consignes figurant sur les notices d’installation. Au moindre doute, contactez un professionnel.
  • Assurez-vous que votre habitation soit convenablement isolée. Si ce n’est pas le cas, il est vivement conseillé de revoir votre isolation, vous limiterez ainsi les pertes de chaleur et les factures élevées d’énergie dépensée pour rien.

Une fois l’installation réalisée, établissez une régulation de la programmation de l’ensemble de vos appareils au plus près de vos besoins. Vous éviterez ainsi de chauffer inutilement des pièces inoccupées à certaines heures et vous limiterez grandement les pertes de consommation. Une installation bien dimensionnée et bien réglée vous permettra de vous chauffer confortablement et pour un prix tout à fait correct.

  • Une régulation centralisée permet de contrôler tous les radiateurs depuis le même endroit.
  • Une régulation par communication permet de définir des zones de chauffage afin de contrôler plusieurs appareils simultanément.
  • Une régulation adaptée s’adapte à votre emploi du temps et à vos besoins.

Quel coût prévoir pour l'installation de radiateurs électriques ?

Le prix dédié à vos chauffages électriques – ponctuel à l’achat et quotidien à l’usage – dépendra du ou des modèles choisis. La plupart des appareils peu couteux à l’achat occasionneront une facture mensuelle d’énergie plus élevée que les modèles plus chers. Pour y trouver un véritable gain en termes de rapport qualité/prix, optez pour les modèles adaptés à votre consommation – quitte à vous équiper de modèles différents selon vos pièces. Disposez-les de manière réfléchie et optimisée pour bénéficier d’un bon confort thermique dans chacune de vos pièces et régulez le système au moyen d’une programmation respectueuse de vos habitudes et de votre mode de vie. Ceci suffira à faire diminuer sensiblement votre facture, un argument non négligeable alors que le coût de l’énergie ne cesse d’augmenter !

À titre indicatif, dans une habitation convenablement isolée, l’équipement de trois chambres au moyen de radiateurs rayonnants et de la pièce de vie avec des radiateurs à inertie sèche s’élèvera entre 2 200 et 2 500 euros, à condition de les poser soi-même. Si vous les faites installer par un professionnel, comptez en moyenne 100 euros par radiateur. N’hésitez pas à réaliser des devis gratuits en ligne si vous optez pour cette option.

TVA à taux réduit : qui peut y prétendre ?

Vous pouvez bénéficier d’un taux réduit de TVA à 5,5 % dans le cadre de travaux d’amélioration de la qualité de votre chauffage, à condition que votre logement soit achevé depuis plus de deux ans et que les travaux soient exécutés par un professionnel.

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Poster un commentaire

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : 6PPeBH

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Continuez votre lecture

  • Comment casser un mur porteur en toute sécurité ? Comment casser un mur porteur en toute sécurité ? Il n’est pas superflu de rappeler à quel point l’abattage d’un mur porteur est une opération délicate. Il en va de la solidité de la maison et de votre propre sécurité. Aussi, pour...
  • Terrasse bois ou composite ? Comment choisir ? Terrasse bois ou composite ? Comment choisir ? Les matériaux proposés pour construire les sols de terrasse sont très variés et présentent chacun différents avantages. Le bois et la pierre sont les plus utilisés, mais vous pouvez également...