Vous êtes ici : Les dossiers autour de la maison > Construction > Installer des panneaux photovoltaïques : guide, conseils, financement et coût

Installer des panneaux photovoltaïques : guide, conseils, financement et coût

Vous envisagez d’installer des panneaux photovoltaïques chez vous ? Quelles que soient vos motivations, cette énergie propre permet de nombreux avantages au quotidien. En revanche, face à la multiplication des modèles sur le marché et aux risques d’arnaques, il n’est pas toujours facile de faire le bon choix. Suivez le guide.

Quels sont les avantages de poser des panneaux photovoltaïques ?

Consommer la production de vos panneaux permet de couvrir entièrement ou en partie vos besoins énergétiques. L’installation produit de l’électricité dès que le soleil apparait et alimente ainsi tous les appareils électriques de votre habitation. En outre, si la production est supérieure à vos besoins, l’énergie est dirigée vers le ballon d’eau chaude, stockée ou réinjectée dans le réseau.

Le fonctionnement est simple. Les rayons solaires contiennent des photons qui stimulent les semi-conducteurs des panneaux. Les semi-conducteurs libèrent des électrons et génèrent ainsi du courant électrique. Ce dernier est canalisé par les fils électriques présents dans les panneaux et est transformé en courant compatible avec le circuit de votre habitation au moyen d’un onduleur.

Si vous faites le choix de cette énergie renouvelable respectueuse de l’environnement, sachez que le résultat sera meilleur si votre toiture présente une inclinaison de 30° et une orientation sud, sans être masquée par un obstacle. Vos panneaux bénéficieront ainsi d’un ensoleillement optimal.

Consommer ou vendre votre énergie ?

Pour valoriser l’énergie produite par vos panneaux photovoltaïques, vous disposez de trois choix : la revente, l’autoconsommation totale ou l’autoconsommation partielle.

L’autoconsommation totale consiste à conserver l’énergie produite par vos panneaux photovoltaïques pour votre unique consommation. L’électricité produite sert à faire fonctionner vos appareils et le surplus est stocké.

L’autoconsommation partielle, ou revente partielle, consiste à consommer votre production et à revendre votre surplus accumulé au réseau. Cette pratique est encouragée depuis 2017 au moyen de primes, alors que jusqu’en 2016, le surplus de votre production était injecté gratuitement dans le réseau. Toutefois, le montant du rachat reste inférieur à celui d’une revente totale et avoisine 0,10 euro par kWh.

La revente totale consiste à revendre la totalité de votre production à un producteur d’électricité tel que EDF, selon un tarif d’obligation d’achat établi pour une durée de 20 ans non renouvelable. Dans ce cas, le tarif est environ de 0,20 euro par kWh. Si cette solution reste la plus intéressante d’un point de vue financier, elle tend à moins le devenir car la différence entre le coût d’achat et le prix de rachat de l’électricité diminue.

Les revenus provenant de la production d’électricité sont exonérés d’impôts à condition que la puissance de l’installation n’excède pas 3 kilowatts crête, que l’installation soit raccordée en un maximum de deux points au réseau public et qu’elle ne serve pas à l’exercice d’une activité professionnelle. Dans le cas contraire, le produit de la vente de l’électricité est assujetti aux Bénéfices industriels et commerciaux (BIC).

Les démarches à effectuer

Avant de vous lancer, certaines démarches sont à réaliser :

  • Déclarez votre intention auprès de votre mairie et du gestionnaire de réseau, le projet devant respecter les règles locales d’urbanisme. Si vous résidez à proximité d’un monument historique ou au sein d’un quartier protégé, renseignez-vous auprès des architectes des Bâtiments de France.
  • Lorsque l’autorisation est délivrée, vous devez souscrire à une assurance responsabilité civile.
  • Il est conseillé de faire appel à un professionnel pour la pose, de préférence respectant la charte Quali PV.
  • Dans le cas d’une modification électrique de l’installation, une attestation de conformité peut vous être demandée.

Quels panneaux photovoltaïques choisir ?

Les panneaux à couche mince ou silicium amorphe sont les plus anciens et les plus connus. Robustes, économiques et souples, ils s’adaptent à toutes les orientations et inclinaisons. En revanche, leur rendement est relativement faible (il avoisine 6 à 9 %) et ils se limitent à des besoins très précis.

Les panneaux solaires de silicium cristallin sont les plus fréquemment utilisés grâce à leur excellent rapport qualité/prix. Leur durée de vie avoisine 25 ans pour une diminution du rendement à hauteur de 1 % par an.

  • Les panneaux monocristallins sont plus esthétiques et affichent un rendement de près de 18 %. En revanche, ils sont plus chers et produisent moins dans les régions peu ensoleillées.
  • Les panneaux solaires multicristallins ont un rendement à hauteur de 12 à 15 %. S’ils sont moins chers que les monocristallins, ils sont aussi moins esthétiques. Ils conviennent davantage aux grandes surfaces et aux climats ensoleillés.

Les panneaux bicouches, organiques ou hybrides font partie des nouvelles technologies. Leurs coûts de production sont faibles, mais leur rendement est également peu élevé.

L’installation photovoltaïque

L’installation se décline en trois éléments :

  • Les panneaux : ils représentent près de 60 % du coût d’installation. Leur production décroît à mesure que leur durée de vie augmente. Ils peuvent être fixés sur la toiture ou intégrés au bâti.
  • L’onduleur ou micro-onduleur : il représente près de 15 % du coût d’installation. Il s’agit d’un petit boitier qui permet de convertir l’énergie produite en courant alternatif adéquat pour votre habitation.
  • Le raccordement de l’installation aux équipements de votre habitation.

Comment bien choisir le professionnel chargé de la pose de vos panneaux solaires ?

Le domaine des panneaux photovoltaïque connait de nombreuses arnaques. S’il est conseillé de faire appel à un professionnel pour la pose, qui s’avère tout de même relativement délicate, il convient de bien choisir celui-ci.

Réfléchissez et préparez bien votre projet, puis faites faire des devis et comparez les offres. Par la suite, faites appel à un professionnel de qualité certifié RGE Quali PV. Il sera à même de vous orienter dans les choix de matériaux et de vous informer sur les démarches préliminaires. Un professionnel sérieux étudiera les masques solaires de votre installation. En outre, préférez un technicien qu’un commercial.

Afin de vous assurer de la fiabilité du professionnel sélectionné, demandez-lui son numéro d’agrément, vérifiez l’ancienneté de son entreprise, sa garantie décennale et contactez EDF au 3249 afin de vérifier qu’il soit connu et reconnu pour ses qualités.

Quel coût et quelle rentabilité ?

L’installation de panneaux photovoltaïque coûte entre 9 000 et 12 000 euros TTC (y compris les démarches administratives et le raccordement), pour des panneaux solaires de 3 kWc, soit 30 m² de surface. Depuis 2014, ces installations ne sont plus éligibles au crédit d’impôt développement durable (CIDD) ni au prêt à taux zéro. En revanche, sous certaines conditions, la TVA peut être réduite à 10 % sur l’achat du matériel et son installation et certaines collectivités proposent des aides locales.

Au prix de l’installation, il convient d’ajouter celui induit par le changement de l’onduleur tous les 10 ans, qui s’élève à près de 1 500 euros. Comptez également les frais liés à la souscription obligatoire d'une assurance responsabilité civile.

En somme, la rentabilité d’installation de panneaux photovoltaïque se situe entre 15 et 20 ans. En revanche, avec l’augmentation du coût de l’électricité, l’autoconsommation de cette énergie produite devient de plus en plus intéressante. Sachez que vous ne ferez pas fortune avec l’énergie produite ; les installations disposant des conditions d’ensoleillement optimales peuvent espérer gagner 1 000 euros par an, desquels il faut déduire la taxe annuelle au titre de l’utilisation du réseau électricité d’environ 60 euros.

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Poster un commentaire

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : i5UHTB

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Continuez votre lecture