Vous êtes ici : Liste des dossiers > Aménagement > Poser du parquet flottant, est-ce compliqué de le faire soi-même ?

Poser du parquet flottant, est-ce compliqué de le faire soi-même ?

parquet flottant

Le parquet flottant est un revêtement de sol qui est apparu dans les années 1980. Ces dernières années, les fabricants de parquet flottant, qu'il soit stratifié ou contrecollé, ont facilité sa mise en place.

Ainsi, il est devenu tout à fait possible, et même aisé, pour les particuliers de poser eux-mêmes leur parquet flottant, sous réserve bien entendu de suivre quelques directives essentielles que nous vous proposons dans cet article.

Les préalables à l’installation du parquet flottant

Une fois les délimitations au sol bien définies et la surface déduite des emplacements des plinthes, vous pouvez mesurer la surface réelle du sol et acheter votre parquet en conséquence. Veillez cependant à prendre une petite marge au cas où, car il est toujours préférable d'en avoir un peu plus que pas assez. Veillez également à prendre une petite planche en MDF de 8 mm pour en faire des cales.

Il est également à noter que pour les parquets stratifiés, il existe différents motifs. Pour faire efficacement votre choix, il est souhaitable de trier les lames par motif avant la pose pour éviter d’installer deux lames identiques l’une à côté de l’autre. Dans le cas de parquet contrecollé, déballez tous les paquets pour vérifier l’état du bois et choisir les lames les plus jolies (certaines peuvent contenir des nœuds ou des veines). Celles avec des petits défauts peuvent être réutilisées comme pièces ou à découper pour les coins par exemple.

Les étapes de la pose d’un parquet flottant

Pour le sens de la pose, il n’y a pas de règle précise, il est juste d’usage de poser le parquet dans le sens de la lumière. Au début de la pose, commencez par sélectionner les lames du bord et prévoyez leur future utilisation afin de déterminer celles qui doivent être coupées (trop longues ou passant par les radiateurs ou autres obstacles). N’oubliez pas de prendre en compte les cales. Evidemment, la longueur des lames ne sera pas toujours égale à celle des murs, c’est pourquoi il faut bien mesurer les découpages à faire. Posez les lames entre elles et mettez de temps en temps un filet de colle blanche dans certaines jointures pour rendre le tout plus solide. Vérifiez à bien emboîter les jointures pour ne pas avoir un sol discontinu.

parquet flottant

Quelques conseils et quelques erreurs à éviter pour la pose des parquets

Pour votre cuisine ou une chambre d’enfant, sachez que vous pouvez poser un parquet flottant sur un revêtement déjà existant. Ainsi, au lieu de détruire les carrelages ou les moquettes, vérifiez seulement que ces sols soient propre et sec et posez directement votre parquet dessus. Pour éviter tout risque de remontée d’humidité, il est préférable de poser une sous-couche de polyane. Si votre pièce est équipée d’un système de chauffage au sol, il est conseillé de couper les lames au moins 24h avant la pose. Une fois les lames de parquet flottant posées, il est préférable de ne pas retirer les cales avant une ou deux heures pour permettre à la colle de bien sécher.

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Poster un commentaire

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : cMDJSd

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Autres dossiers