Vous êtes ici : Les dossiers autour de la maison > Décoration > Faire poser un carrelage : conseils suivant les pièces, tarifs

Faire poser un carrelage : conseils suivant les pièces, tarifs

Il constitue le revêtement de sol le plus populaire dans le milieu de la construction. Il se décline en divers coloris, matières et qualités pour répondre à chaque envie décorative. Lui, c’est le carrelage. Un revêtement de sol et mural qui remporte un franc succès par sa résistance et la simplicité de son entretien. Pour mieux comprendre ses particularités, voici un petit guide.

carrelage salle de bain

La salle de bain

La salle de bain constitue l’endroit parfait pour recevoir du carrelage. Étant humide et souvent mouillée, elle sera plus confortable grâce à ce revêtement. Mais comme les risques de chute sont élevés justement à cause de l’humidité, il est conseillé d’opter uniquement pour des carrelages texturés ou mieux encore, des modèles antidérapants. Les joints peuvent aussi devenir des alliés pour éviter les glissades, surtout s’il est question de carreaux de petit format. Dans cette pièce, l’idéal est d’utiliser des carreaux en grès cérame. Ce matériau composé de silice et d’argile cuite à forte température résiste très bien aux chocs et à l’usure. De plus, il est facile à entretenir et ne craint pas les détergents destinés à son nettoyage. Côté prix, un carrelage pour salle de bain vaut entre 20 et 120 euros le m². Vous pouvez aussi vous laisser tenter par la mosaïque qui est très esthétique, mais qui coûte cher (entre 40 et 600 euros le m²).

La cuisine

Tout comme la salle de bain, la cuisine est une pièce humide qui peut parfaitement accueillir du carrelage. Ce matériau sera utilisé autant sur une partie des murs, que sur le sol et même au niveau du plan de travail. Là encore, un carrelage en céramique de type grès cérame est tout indiqué. Ce dernier a l’avantage de ne pas craindre les environnements humides, possède une porosité faible, est ultra solide et se décline en différents formats adaptés à chaque besoin. Autre possibilité : le carrelage en pierre naturelle qui a cet atout d’être polyvalent et s’adapte à tous les espaces de la maison. Il peut s’utiliser sans problème pour un usage intensif en cuisine. Les prix de ces matériaux sont très variables et peuvent aller de 4 à 80 euros le m².

Les pièces à vivre

À l’inverse de la cuisine ou de la salle de bain, les pièces à vivre ne réclament pas de type de carrelage en particulier. En effet, les contraintes techniques notamment celles liées à l’humidité n’existent pas. Vous pouvez donc laisser libre cours à votre imagination pour obtenir un intérieur moderne ou plus traditionnel, en tout cas, qui sera à votre image.

Quoi qu’il en soit, il n’est pas franchement recommandé de s’orienter vers des choix trop fantaisistes qui risqueraient d’être rapidement passés de mode ou qui rendraient difficiles une éventuelle revente de la maison. L’idéal est de recourir à des valeurs sûres comme la faïence, la pierre naturelle ou le travertin appréciés pour leur esthétique. Dans les endroits à fort passage, axez votre choix sur la terre cuite ou les carreaux de ciment qui sont chaleureux et robustes. Ces derniers vous coûteront entre 3 et 100 euros le m². Si vous rêvez d’un rendu bois, choisissez les modèles imitation parquet qui coûtent entre 10 et 50 euros le m².

carrelage pièces à vivre

L’extérieur

Les fabricants ont fait d’importants efforts pour proposer aux consommateurs d’immenses choix de carrelages pour l’extérieur. Dans la gamme des carrelages en céramique, le grès cérame pleine masse, le grès cérame émaillé ou le grès émaillé remportent tous les suffrages, car ils sont très résistants. Vous pouvez également vous laisser séduire par le granit qui ne craint pas l'épreuve du temps. Par contre, évitez le marbre qui cèdera dès la moindre variation de température. À noter qu’il est très important de se référer aux normes au moment du choix du carrelage. Par rapport à la résistance aux rayures, faites confiance aux modèles dont l’échelle MOHS est entre 7 et 8 ou 9 et 10. Dans le cas de la résistance à la glisse, il faut être vigilant. La norme R indique cette résistance aux glissades à pieds chaussés. S’il est question d’une terrasse abritée, un carrelage R9 sera suffisant. Un R10 est préconisé pour celle qui n’a pas d’abri. En zone humide, il vaut mieux adopter un modèle R11, 12 ou 13. Les deux derniers sont notamment indiqués pour les abords d’une piscine.

Les murs

Apprécié comme revêtement de sol, le carrelage investit aussi les murs. Son rôle sera de protéger la cloison pour qu’elle ne soit pas envahie par l’humidité. Il est toujours préférable de miser sur les carreaux petits et légers. Le grès cérame constitue là encore un choix très classique même s'il existe d’autres matériaux très beaux comme la faïence. Esthétique et légère, elle donnera du charme aux pièces de votre maison. Par contre, faites attention, car elle est relativement fragile. Pour ce qui est de la pose de ce revêtement, comptez entre 5 et 40 euros le m².

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Poster un commentaire

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : HAsdTq

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Continuez votre lecture